INFORMATION PRATIQUE...

mercredi 12 avril 2017

Meeting de François Fillon à Lyon Eurexpo : Salle comble !

Photo Marie-Danielle Bruyère
Photo Marie-Danielle Bruyère
Nous étions baucoup d'amis Vénissians présents ce soir au meeting de François Fillon à Eurexpo et cela fait chaud au cœur. 
Un candidat clair, simple et efficace. La force tranquille d'un homme déterminé et courageux.
Pour ce qui est du discours, pas de bling-bling mais des lignes fortes sur l'école, la famille, l'intégration, la sécurité, l'autorité du politique, la place de la France dans le monde et sur le potentiel extraordinaire d'une France pourtant mise à genoux par des années de gouvernance désastreuses.
Une salle pleine à craquer. A priori quelques 7 à 8.000 présents alors que l'heure n'était vraiment pas des plus favorable (18h30, meeting commencé dès 18h45 !).
Vraiment aucun signe du soi-disant essoufflement de la part de ce candidat valeureux. De quoi faire rougir les défaitistes et les manipulateurs d'opinion de toute nature.



mardi 11 avril 2017

Jean Delatour : quand le Comité d'Entreprise déplore les gesticulations de la CGT et les éléments extérieurs perturbant les procédures, au détriment du personnel

Photo Lyonmag.fr
Une fois de plus les salariés d'une entreprise vénissianne en difficulté font les frais d'une CGT au ordre instrumentalisant leur situation grave et pénible.
Ce jour, le secrétaire du Comité d’Entreprise de la société Jean Delatour fait part dans la presse du regret de voir la CGT mettre en scène la triste fin de la société : "Ma crainte est que des éléments extérieurs au groupe perturbent les procédures, au détriment du personnel." et ajoute, "par exemple, la semaine dernière, sur la centaine de personnes ayant participé au rassemblement devant le siège à Vénissieux, les salariés de Delatour étaient peut-être cinq…".
Il déclare encore : "Trois élus sur quatre du Comité d'Entreprise se dissocient des actions et des propos de la représentante de la CGT" et assure : « J’ai rencontré les équipes dans les 25 magasins. La position de la majorité du CE est conforme aux attentes du personnel. »
Ce que vivent les salariés de Jean Delatour est suffisamment douloureux pour qu'en plus, ils ne soient pas la proie d'une instrumentalisation à leur détriment de la part d'idéologues sectaires et de politicards charognards. Cela n'est pas sans rappeler les mouvements violents orchestrés chez Bosch ces dernières années alors que la CGT était minoritaire. Décidément, rien ne change à Vénissieux...

EXERCICE INTÉRESSANT : Je vous invite à comparer l'article du Progrès et l'article du journal Expressions Les nouvelles de Vénissieux (cf. liens ci-dessous). Bizarrement dans le journal Expressions de Vénissieux seule est prise en compte l'expression de Mme Valérie Talbi, élue CGT au comité d’entreprise et également élue Communiste au Conseil Municipale. L'expression de trois élus sur quatre du Comité d'Entreprise est tout simplement passée sous silence !
A rapprocher des cris d’orfraies que je déclenche quand j'ose dire au conseil municipal que le "s" du titre du journal "Expressions" est de trop... tant il s'agit de l'unique "voix de son maître".
Liens vers les deux articles pour comparaison :
Article du Progrès
- Article de Expressions

Conseil Métropolitain : Oui, il faut tout mettre en œuvre pour venir en aide concrêtement afin d'éviter les expulsions, mais stop à la démagogie cynique des arrêtés soidisants anti-expulsion

Hier soir, lors du Conseil Métropolitain, deux délibérations portaient sur l'aide apportée aux personnes, et encore plus aux familles, se retrouvant en situation d'extrême fragilité financière afin d'éviter les expulsions. Au nom du Groupe les Républicains et apparentés, j'ai réaffirmé que le devoir politique est de tout mettre en œuvre pour, avec discernement, venir en aide aux personnes et encore plus aux familles se retrouvant en situation d'extrême fragilité. Ces deux délibérations sont une heureuse application de la loi Besson avec la contribution de la Métropole, mais également l'abondement direct ou indirect de grands groupes tels que EDF ou ENGIE, ou encore des bailleurs sociaux. Notre Groupe les Républicains et apparentés dont les membres  mettent en œuvre avec intelligence et succès ces dispositifs d'aide à l'accès au logement, au maintien dans les lieux et au impayés d'énergie et d'eau a donc, en toute logique, voté favorablement ces deux délibérations .

https://www.youtube.com/watch?v=XXfuA9FFVeA
CLIQUER SUR L'IMAGE POUR VOIR LA VIDEO
En revanche, j'ai tenu à dénoncer publiquement et avec force ceux qui, à défaut d'aider réellement ces personnes en fragilité, font le choix délibéré d'instrumentaliser de façon ignoble la misère de ces familles, à des fins idéologiques et électoralistes, notamment en produisant des arrêtés anti-expulsions aussi bidon que dangereux.

Retrouver toutes les vidéos des interventions du Conseil d’hier en ligne sur le site internet du groupe à l’adresse suivante : http://www.lesrepublicains-metropolelyon.fr/category/conseil-metropole/conseil-metropolitain-10042017/

jeudi 30 mars 2017

Législatives 2017 : Quelques explications sur ma décision

Comme vous avez pu l'apprendre ce jour, j'ai accepté d'être le suppléant de Doriane Corsale (Première adjointe LR de Saint-Priest) pour ces élections législatives.

Cela mérite quelques explications...

L'article du Progrès de ce jour est très succinct et n'a pu reproduire l'ensemble des propos que j'ai exposé lors de l'interview.

En premier lieu je tiens à réaffirmer que jusqu'à lundi dernier rien n'était arrêté me concernant, et surtout, que mon positionnement n'est pas contre Maurice Iacovella, mais POUR la 14ème circonscription.

Nous sommes tous conscient du mal fait à notre pays par M. Hollande et son gouvernement. M. Blein cautionne totalement les errements de ce gouvernement et son "action" en tant que député est un triste alignement sur une approche déplorable de la politique du PS. Ce député fantôme, comme l'appel les habitants de la circonscription,  a été absent sur le terrain et un bien piètre défenseur de notre bien commun. Son ambiguïté maladive se révèle encore aujourd'hui, dans sa soit-disant non décision,  quant à son position sur son soutien aux présidentielles. Après avoir fustiger et fait écarter avec force de l'organisation des primaires David Kimelfeld, secrétaire du PS du Rhône pour son soutien à Macron (ce qui était cohérent), il nous explique qu'il ne soutien pas Hamon et prend position sans le dire pour Macron (ce qui n'est plus du tout cohérent). Voilà une illustration de l'incohérence et de la couardise de celui qui est "notre" député et qui ose se présenter aux électeurs à nouveau comme candidat.

Il est évident qu'il faut aujourd'hui tout mettre en œuvre pour battre ce candidat fantoche.
C'est en ce sens que j'ai rejoint Doriane Corsale, car elle représente la seule force de rassemblement pour aller à cette victoire nécessaire.

Il se trouve qu'après analyse, Doriane mobilise derrière elle un très large soutien des militants et des élus locaux, y compris UDI, de la 14ème circonscription et qu'une très  large majorité auraient relâchés leur implication s'il n'y avait eu que la candidature de Maurice. Un dictat du national n'a jamais suffit à créer l'adhésion et la dynamique, et cela encore moins aujourd'hui tant la simple logique de parti ne suffit plus. Or, pour gagner il est indispensable de créer l'adhésion et la dynamique.

Ce n'est donc absolument pas contre Maurice que j'ai pris cette décision difficile, d'autant plus que, et je tiens à le réaffirmer ici, nous avons Maurice et moi une très bonne coopération au sein de notre groupe au conseil municipal de Vénissieux.

Par le passé,  comme aujourd'hui, plusieurs membres de notre groupe ont pu être "concurrents" au plan nationale (candidats législatives), sans que cela ne nous empêche de bien travailler ensemble au plan locale.

Pour ce qui est des législatives 2017, le premier tour permettra de clarifier là où se trouve la dynamique.  Le deuxième tour permettra de confirmer cette dynamique de victoire.

Un principe qui respecte les fondements de la démocratie face aux logiques de parti.

Je souhaite et m'engage à tout faire pour qu'un esprit de respect mutuel anime cette campagne et que l'on ne perde jamais de vue les vrais adversaires sur notre circonscription et au plan national.

Bien cordialement,
Christophe GIRARD

mercredi 29 mars 2017

Comment peut-on encore impunément se revendiquer de la doctrine communiste sans s'étouffer de honte ?



Une fois n'est pas coutume, je vais sortir du sujet de Vénissieux, même si cela nous y ramène encore. Après avoir lu le témoignage ci-dessous sur ce qui se passe en République populaire démocratique de Corée (du Nord), comment peut-on encore impunément se revendiquer de la doctrine communiste sans s'étouffer de honte ?
Extraits :
" J'ai pu me rendre en Corée du Nord. Dans les hôpitaux, la situation est dramatique: pas d'antibiotiques, de pansements, ni même de savon… J'ai pu visiter des écoles : elles constituent en quelque sorte la vitrine de la sous-alimentation chronique de toute une population.
Les deux principaux piliers de la répression sont le contrôle de tous les déplacements de la population et l'ignorance du monde extérieur… Si bien que les réfugiés nord-coréens qui arrivent à sortir découvrent, ahuris, une tout autre réalité, dont ils ne pouvaient soupçonner l'existence…
La Corée du Nord compte plus de 100.000 prisonniers dans des camps de travail. Ils subissent des tortures atroces, sans compter les exécutions publiques des récalcitrants… Les forçats qui subissent les plus mauvais traitements sont les chrétiens. Ils seraient environ 20.000. Les chrétiens, considérés comme des "antirévolutionnaires de première classe" font l'objet d'un traitement particulier marqué par une cruauté qui soulève le cœur : on les crucifie, on les pend à des arbres ou sur des ponts, on les noie, ils sont brûlés vifs… Certains témoins évoquent des tortures si horribles que la décence m'interdit d'en faire état…
J'ai aussi pu rencontrer de nombreux réfugiés nord-coréens dans un pays limitrophe. S'ils sont arrêtés, ils peuvent être rapatriés de force dans leur pays, ce qui leur vaut la torture, l'envoi dans un camp, et donc la mort. Ils risquent aussi de tomber dans les griffes d'organisations criminelles de trafics d'organes, de prostitution : une jeune fille coréenne peut être vendue pour 800 à 1200 dollars…
J'ai entendu des récits tellement insupportables que des larmes de souffrance et de honte coulaient de mes yeux… Comment tant de vies humaines peuvent-elles ainsi être piétinées et disparaître dans le plus grand silence et la plus grande indifférence, celle de l'opinion publique et des médias ?

En tant que prêtre catholique, je parle ici au nom de toutes ces personnes qui subissent l'une des persécutions les plus sanglantes de l'histoire de l'humanité… depuis plus de soixante ans ! Je parle au nom de ces femmes et de ces petites filles nord-coréennes qui sont les victimes des marchands d'esclaves ! Je parle au nom de tous ces Coréens qui, depuis plus de soixante ans, vivent l'un des plus longs et des plus terribles de Chemins de Croix de l'histoire de l'humanité ! "

Voir la vidéo du témoignage du Père Blot à la Nuit des Témoins. 

mardi 28 mars 2017

Les Vénissians attendent que vous preniez le sujet de la sécurité et de la tranquillité publique au sérieux


Intervention Christophe GIRARD au Conseil Municipale du 20 mars 2017 Rapport 17.   Marché de prestation de services de maintenance, d'entretien, de déplacement et d'extension du dispositif de vidéo protection
Nous ne pouvons que vous encourager à prendre au sérieux ce sujet des dispositifs de vidéo protection. Mais le dispositif peut être performant techniquement et dans sa capacité à être discret pour survivre, cela ne suffit cependant pas. Un dispositif de vidéo protection pour être vraiment efficace doit pouvoir être supervisé par des personnes assermentées à même de relever les infractions. A Vénissieux, il ne me semble pas que ce soit à l'ordre du jour et c'est hautement dommageable pour la sécurité et la tranquillité publique.
Et puisque nous parlons de sécurité et de tranquillité publique, je tiens à redire ici combien il est temps que vous vous repreniez à ce sujet concernant Vénissieux. Je tiens à le faire en vous rappelant que la sécurité est à la fois affaire de dynamique sociale  et de renforcement des moyens.
Pour ce qui est de la dynamique sociale il est temps après toutes

Un peu d'humour... pour illustrer mes propos sur la macronite "En marche !"

cf; mon post Ne pas choisir, c'est encore choisir ! C'est choisir de subir !

Sujet crucial du logement pour le public jeune en insertion

Intervention Christophe GIRARD au Conseil Municipale du 20 mars 2017 Rapport n° 20 Emprunt de 10 209 € à contracter auprès de la CDC pour l'acquisition d'un logement pour le public jeune en insertion
Ce rapport touche au sujet crucial du logement pour le public jeune en insertion. Bien conscient des situations souvent dramatiques auxquelles répond ce type de dispositif et combien il peut être d'un précieux recours pour permettre de lever des freins inextricables à l'insertion et à l'emploi. Notre Groupe approuvera ce rapport, tout comme il l'avait déjà fait lors du vote du 14 mars 2016. 


Se faire l'écho des Vénissians, même si...

Même si nos élus de la majorité se "contrefoutent" des inquiétudes et difficultés de leurs concitoyens, il m'a semblé nécessaire de me faire l'écho de leur questionnement en profitant d'un rapport au conseil municipale du 20 mars dernier portant sur la chaufferie (rapport n°16.   Budget Primitif 2017 - Budget annexe du réseau de chaleur urbain).
"Notre groupe s'abstiendra de voté ce rapport quant aux doutes que vous connaissez.
Mais si je prends la parole, c'est parce que nous souhaitons, à l'occasion de ce rapport sur le réseau de chaleur urbain, nous faire l'écho de remontées de Vénissians, habitants proches de la chaufferie, se plaignant d'une augmentation récente des nuisances sonores et également d'odeurs provenant de la chaufferie. Bien que ces nuisances semblent coïncider avec le démarrage de la nouvelle chaudière, il n'est bien évidement pas possible de savoir s'il y a un lien ou non avec celle-ci. Avez-vous d'autres remontées dans ce sens et surtout avez-vous une explication à ces nouvelles nuisances constatées ?"
Aucune réponse concrète ne nous a bien sûr été apporté... CQFD

mardi 21 mars 2017

Plan de Déplacement Urbain : Une copie à revoir



Conseil Municipal du 20 mars 2017 - Intervention Christophe GIRARD
Le projet de Plan de Déplacements Urbains de l'agglomération lyonnaise est un outil déterminant pour la vie quotidienne des Vénissians dans les années à venir. S'il se projette jusqu'en 2030, il serait inexact de penser qu'il ne porte finalement que sur les 13 prochaines années. Les orientations qui auront été prises ou non, auront des conséquences bien au-delà.
Il est donc important de réaliser que ce PDU est une des clefs du développement avenir de notre agglomération et plus particulièrement de Vénissieux au sein de l'agglomération. Le PDU impacte un nombre important d'enjeux majeures pour la cohésion sociale et la qualité de vie au quotidien, comme notamment la protection de l'environnement par la diminution du transport automobile et le développement des transports collectifs, la santé publique, la sécurité des déplacements, le développement économique.
Comme vous, Madame le Maire, notre Groupe reconnait en ce PDU un travail de fond de la part des techniciens du Sytral en termes de qualité et de prospection. Cependant, comme vous, nous avons un ensemble de remarques.
Tout d'abord, nous ne sommes pas satisfaits de son processus d'élaboration, ou plus exactement du calendrier de validation politique. En effet, la validation politique de ce PDU intervient après le vote du plan de mandat du Sytral, révélant ainsi la curieuse conception de la démocratie de M. Gérard Collomb au sein de la Métropole. Il aurait été logique et respectueux des principes démocratiques que le PDU soit d'abord voté par les élus métropolitains représentants les communes et que le Plan de mandat du Sytral en soit  la mise en œuvre. Encore une fois, ce sont les techniciens qui décident et le politique est mis devant le fait accompli. Pourquoi organiser une concertation avec les municipalités, si Gérard Collomb a déjà fixé sa feuille de route au Sytral?
Par ailleurs, comme cela a été exprimé lors du débat précédent le vote de ce PDU au Conseil Métropolitain le 6 mars dernier, le volume des actions prévues est