vendredi 28 juillet 2017

Exemplaire... et pourtant passé sous silence


Le traitement du dossier SILLIA - BOSCH est exemplaire. Pour moi c’est du jamais vu. J'ai pourtant travaillé une vingtaine d’années en tant que conseil en organisation et vu beaucoup de situations…  
Je tiens à signaler cette démonstration d’humanisme et d’engagement positif (même si on aurait tous préféré voir cette installation industrielle de fabrication de panneaux solaire à la pointe de la technique perdurer). C'est la preuve qu'en France le syndicalisme  constructif est possible et qu'il est respecté. Bravo à Marc Soubitez et à toute l'équipe syndicale

A tout seigneur, tout honneur, je me permets de citer des extraits du compte rendu CFDT de ces derniers jours: 

"L’usine BOSCH de Vénissieux fut depuis plus 40 ans un véritable laboratoire social. 
La plupart des accords qui y ont été signés ont non seulement accordés aux salariés un statut et une couverture sociale de premier plan mais ont souvent défrayés les chroniques médiatiques.  

Ce dernier accord, qui sera signé par la C.F.D.T plus de 3 années après que l’activité photovoltaïque ai été cédée à SILLIA ne fera peut- être pas autant de bruit et pourtant il est tout à fait exceptionnel et unique en France mais aussi en Europe et dans le monde !
Plus de 3 années après leur cession, les anciens salariés de BOSCH Vénissieux vont bénéficier d’un dispositif d’accompagnement social et financier exemplaire et unique ! 
Le montant moyen de l’indemnité supra légale sera de l’ordre de 80 000 €uros (sans prendre en compte toutes les mesures particulières additives)
Il est en outre construit fortement vers les reclassements et la poursuite de l’activité industrielle du site au travers de la Société BoostHEAT. 

Ce n’est pas faire acte de prétention que de dire que la C.F.D.T fut une nouvelle fois au cœur de cet accord exceptionnel. 
Il y a un peu plus de 3 ans, à l’issue du processus légal de reprise de l’activité photovoltaïque de BOSCH par SILLIA, la C.F.D.T n’était plus bonne à donner à manger aux chiens même les plus affamés. D’aucun nous pronostiquait la disparition pure et simple. 
Et de fait le résultat des élections professionnelles chez SILLIA fut triste pour l’équipe C.F.D.T qui décida de rester en place en dépit des lazzis et des quolibets ! 
Et c’est heureux pour les 128 salariés(es) de l’ex SILLIA au regard du travail qui aura été réalisé tout au long de ces 3 années si difficiles. 
Si une consultation avait dû être organisée en cette fin de matinée au sortir de l’assemblée Générale du Personnel ce mardi matin 25 juillet, il ne fait guère de doute que le verdict des salariés(es) aurait complétement inversé le résultat des élections d’il y a 3 ans !!! 
Ceci étant et devant être rappelé, la C.F.D.T de SILLIA et de BOSCH n’a accompli que les missions et le travail qui correspondent aux valeurs de notre syndicalisme ainsi que la détermination à respecter notre engagement pris auprès des salariés(es) en 2014 de les soutenir jusqu’au bout. 
Mais ce travail n’est pas achevé ! 
Il va se prolonger à la rentrée de septembre afin de matérialiser les perspectives d’embauches au sein de BoostHEAT et par notre présence active dans la commission de suivi qui nous permettra, le cas échéant, d’interpeller la Direction de BOSCH sur les problèmes émergents ou sur des difficultés particulières dans le processus de reclassement."
Si le travail de cette équipe a été exemplaire, il semble néanmoins que le syndicat "ami" de l'équipe de Mme Picard le soit moins... 
Le Procureur de la République a valider la plainte au Pénal comme au Civil que les salariés de SILLIA ont été contraints de déposer eux-mêmes (face au refus des élus C.G.T du C.E) au regard du pillage des fonds du C.E par la trésorière. Le préjudice est chiffré pour l’heure à 70 000 €uros mais ne semble hélas que provisoire...

mercredi 19 juillet 2017

2ème Université d'Automne du Bon Sens à Vénissieux - 2017

La réussite de la première édition de notre Université d'Automne l'année dernière et l'intérêt manifesté par les participants, ne pouvaient que nous inciter à renouveler cette belle opération. 
Cliquer ici pour s'inscrire en ligne

Cette année ce sera :
le samedi 7 octobre 2017 
de 9h30 à 17h – Salle Jeanne Labourbe
6 rue Jeanne Labourbe (Métro Parilly)- Vénissieux

Comme l'an passé des témoins de qualité interviendront et des travaux en ateliers participatifs seront organisés. Le thème, cette année, sera plus particulièrement orienté sur le rôle de l'élu municipal...

Selon vous, un élu municipal… est-ce utile pour votre quotidien ? 

Être élu... mais pour quoi faire ?

 

Au programme : 

 

Ateliers réflexions & échanges
¤ Être élu, un service ?
¤ Être élu, quel engagement ?
¤ Un élu municipal peut-il faire changer les choses ?
Rencontres-débats avec des acteurs de terrain
¤ Comment est organisée une municipalité ?
¤ Rôle des élus, des fonctionnaires; quels articulations ?
Venez nombreux, invitez vos amis Vénissians, vos voisins, etc.
ENTRÉE GRATUITE
Participation libre aux frais
Cliquer ici pour s'inscrire en ligne
Afin de faciliter l'organisation
Merci de confirmer votre présence de  préférence avant le  30 sept. 2017. Vous pouvez confirmer par : 
mail : cgirard.cgd@free.fr 
tél. : 06 77 38 06 10 
ou directement en ligne

Le repas de midi  sera sur le mode ‘’Buffet -partagé’’*
*chacun apporte un plat salé ou un dessert + une boisson 

lundi 10 juillet 2017

Il est plus que temps de mener une réflexion de fond sur la sécurité et de tranquillité publique à Vénissieux.

Intervention de Christophe GIRARD sur le Rapport annuel de gestion dc la SACOVIV (conseil municipal du 26 juin 2017)
Nous profitons donc de ce rapport sur la SACOVIV pour vous interpeler sur la situation alarmante de l'insécurité à Vénissieux et plus particulièrement dans la résidence Max Barel. Les incendies de voitures récents qui se sont produit en pleine journée allant jusqu'à endommager les bâtiments et mettre en péril les locataires exaspèrent et inquiète au plus haut point les habitants. Ces incendies viennent se surajouter au développement d'une délinquance sans cesse grandissante dans le quartier.
Le courrier que vous avez fait afficher dans les montées et la réunion de quartier que vous organisez demain, montre que désormais, sans doute par crainte de retour de bâton électoral, vous faites mine d'enfin vous préoccuper de leur déboires. Il vous aura cependant fallu attendre l'incendie de 7 véhicules et de la mise en péril des locataires pour que vous vous s'entiez enfin obligés de vous alarmer de la situation, sachant tout de même que les locataires vous signalaient toutes les semaines la présence de véhicules à risque...
Ce quartier est en pleine dérive et je ne suis pas certain que la caméra installée aujourd’hui pourra changer les choses. D’ailleurs, étant donnée le peu de discrétion avec laquelle elle a été installée, la question est de savoir combien de temps va s’écouler avant qu’elle soit mise hors service.
Il est plus que temps de  mener une réflexion de fond sur les conditions de la mise en place d'une politique de sécurité et de tranquillité publique enfin efficace pour l'ensemble de la ville de Vénissieux.

L'embauche d'un psychologue du travail pour traiter les risques psycho-sociaux...

Intervention de Christophe GIRARD sur Évolution des organigrammes de la Direction des Ressources Humaines et de la Direction Aménagement, Urbanisme et Économie (conseil municipal du 26 juin 2017)
Comme évoqué précédemment, il y a fort à parier que l'embauche de ce psychologue du travail pour traiter les risques psycho-sociaux ne puisse améliorer fondamentalement la situation que vous créez a priori par vos agissements. Mais si cette embauche peut améliorer un tant soit peu la situation difficile des salariés de la ville nous ne pouvons pas nous y opposer. Notre groupe votera donc favorablement cette évolution de l'organisation.
Pour ce qui est de l'embauche d'un chargé de mission Développeur économique, nous ne pouvons également pas nous y opposer tant vous avez des progrès à faire sur le sujet.
Habituellement nous nous abstenons sur ce type de rapport afin de vous laisser l'entière responsabilité de vos embauches, mais exceptionnellement, notre groupe "Pour la victoire du bon sens à Vénissieux!" votera favorablement ce rapport.

Santé mentale, un sujet qui devrait amener tout un chacun à s'interroger radicalement

Intervention de Christophe GIRARD sur la Convention relative an Point Accueil Écoute Jeunes (PAEJ) (conseil municipal du 26 juin 2017)
Comme j'ai déjà pu le dire lors de la présentation de la version précédente de cette convention lors du Conseil Municipal du 5 décembre 2016, notre groupe est particulièrement sensible  à la problématique de santé mentale qui touche un nombre toujours plus grand de personnes et notamment de nos jeunes. Il est primordiale qu'un accueil sans condition, simple, et je dirais "non-officiel", permette à des personnes, qui ne feraient jamais la démarche d'aller consulter, d'avoir une écoute et un accompagnement psychologique. Il est important également que soit pris en compte les difficultés de l'entourage de ces personnes et des professionnels en contact avec eux. En cela nous renouvelons notre soutien à cette nécessaire convention avec les Points Accueil Écoute Jeunes (PAEJ).
Comme je l'avais déjà dit, je le redis ce soir avec force étant donné que la gravité de la situation à tendance à s'amplifier. Ce problème de santé mentale, trop souvent sous-estimé, devrait amener tout un chacun à s'interroger radicalement sur les raisons de la recrudescence de ces troubles dans notre pays et notamment, s'interroger sur la responsabilité de chacun dans la perte des repères et l'absence de dynamique sociale dans nos quartiers… Ces difficultés psychologiques, parfois d'une gravité extrême, s'expliquent pour partie par les insuffisances, voire le caractère destructeur de vos discours victimaires  et des politiques locales que vous avez mises en œuvre depuis des années. Dans mon intervention préliminaire à ce conseil municipal, je précisais qu'un des deux critères fondamentaux de la vision politique de notre groupe était un attachement solide et indéfectible au bon sens et à la cohérence des valeurs humaines. Seul cet attachement solide et indéfectible au bon sens et à la cohérence des valeurs humaines peut permettre d'inverser la tendance de cette épidémie de souffrance mentale plus qu'inquiétante.
Ce positionnement étant en totale opposition avec vos immuables principes idéologiques, nous tenons là un des points qui motive au plus profond de "nos trippes" notre ténacité et notre détermination à libérer cette ville de vos servitudes idéologiques destructrices des personnes.
En attendant ce changement, à défaut de traiter les causes, nous voterons favorablement ce rapport pour au moins tenter d'en traiter les effets.

Un doute sérieux sur l'orientation du message que veut faire passer cette association

Intervention de Marie-Danielle BRUYERE sur l'attribution d'une subvention a l'association le MAN pour la mise en œuvre du projet de Médiation Nomade (conseil municipal du 26 juin 2017)

Dans les années 1990 le MAN: mouvement pour une alternative non violente a travaillé sur la violence dans la vie quotidienne, la violence à l'école et dans les quartiers.
Yazid Kherfi devenu consultant en prévention urbaine et surnommé dans un article du Monde "docteur es violence" a initié un concept de médiation nomade en allant dans les quartiers urbains sensibles avec un camping-car
Cette expérience est reprise par le MAN Lyon qui propose un projet de médiation nomade sur la métropole de Lyon, dans les quartiers "politique de la ville"
Nous savons que les quartiers prioritaires, de la politique de la ville,  sont des laboratoires d'innovations sociales où se développent de nombreuses démarches participatives.
Les citoyens de Vénissieux attendent de la responsabilité et une détermination à préserver la tranquillité et les valeurs du vivre ensemble.
Un bus deux fois par semaine pendant deux mois au pied d'un immeuble, animé par un médiateur et des stagiaires médiateurs nomades -étudiants travailleurs sociaux- ayant reçu seulement deux jours de formation comme cela semble être indiqué dans l'appel à candidature, nous semblent une mesure bien insuffisante.
Cependant toute action pour enrayer la violence et apaiser les tensions sociales ne peuvent être qu'encouragé.
En revanche,  vu le passé idéologique du MAN qui a soutenu la lutte du Larzac, l'indépendance de la Kanakie, etc. notre groupe, dans le prolongement logique de nos propos tenus pour le rapport précédent, a un doute sérieux sur l'orientation du message que veut faire passer cette association.
C'est pourquoi nous nous abstiendrons de voter ce rapport.

Agenda 21 : une odieuse opération de communication aux antipodes de la réalité du quotidien des Vénissians

Intervention de Christophe GIRARD sur le nouvel Agenda 21 de Vénissieux (conseil municipal du 26 juin 2017)

Notre groupe "Pour la victoire du bon sens à Vénissieux!" s'abstiendra de voter cet Agenda 21 qui est une odieuse opération de communication tant elle vise à faire mousser une vision idyllique de votre action municipale aux antipodes de la réalité que vivent les Vénissians dans leur quotidien. A l'image de vos modèles de régime politiques archaïques, la propagande se substitue à la réalité et vous finissez peut-être même par y croire ! Plus vous vous gargarisez de mots, plus le décalage avec la réalité est grotesque, voire provocant au regard de la misère économique, morale et sociale qui prolifère à Vénissieux.
Quand vous osez le titre, je site, "Conforter les actions visant à l'épanouissement des êtres humains" et que l'on connait, ne serait-ce que votre gestion déplorable des salariés de cette municipalité, ou bien encore l'absence totale de dynamique sociale dans les quartiers, cela prêterais à sourire s'il ne s'agissait de vies malmenées, voire détruites. Quand vous usez du langage tel que, je vous cite, "former des futurs citoyens éclairés et acteurs", toute personne un peu aguerrie à votre sémantique d'idéologue, sait très bien qu'il s'agit en fait d'une politisation aussi idéologique que stérilisante des jeunes et moins jeunes.
Quand vous affichez comme enjeu, "la préservation d'un environnement urbain de qualité" et que l'on constate chaque jour un peu plus le désastre que produit votre savante anarchie urbanistique et le bétonnage tout azimute qui fait désormais de Vénissieux, une ville nouvelle alors qu'elle a une histoire ancestrale, comment ne pas ressentir un cynisme désobligeant pour les Vénissians. Quand vous mettez en avant des notions "d'unité sociale", de "démocratie locale", alors que la ghettoïsation va croissante et que vous biaisez volontairement la mise en place du Conseil Citoyen pour le garder à votre botte, comment ne pas être révolté ?
Même si certaines actions peuvent avoir du sens dans ce "nouvel" Agenda 21, nous ne pouvons cautionner cette démarche générale de pure propagande d'un cynisme aussi honteux qu'écœurant.

jeudi 6 juillet 2017

Absentéisme municipal : un coût pour la collectivité de 3,9 millions d'euros

Intervention de Christophe GIRARD sur le Compte administratif 2016. Budgets principal et annexes(conseil municipal du 26 juin 2017)
Le compte administratif a le mérite de tracer le réel de l'exécuté de l'année. Il ne s'agit plus de prévisionnel ou d'orientations, mais bien de ce qui résulte directement de votre gestion. Les effets de manche et les déclarations démagogiques ne sont plus de mise et les chiffres parlent. A ce sujet, les années de mandat se suivent et hélas se ressemblent…
Pour ce qui concerne les recettes de fonctionnement :
Depuis 2011 les recettes réelles de fonctionnement progressent constamment et  l'année 2016 aura encore vue une augmentation de 0,77%. Et une fois retraitée la Dotation Politique Ville, la progression des recettes réelles de fonctionnement atteint 1,8%, dans la continuité des +7% réalisés de 2011 à 2015.
S'il n'est pas faux de dire que la Dotation Générale de Fonctionnement baisse significativement depuis 2011, il est en revanche malhonnête d'omettre de préciser aux Vénissians les compensations, notamment les Dotations Politique Ville.
Par ailleurs, suivant votre parti pris idéologique les impôts et taxes, progressent encore cette année de 5,6%. Cette augmentation des impôts et taxes qui pèse toujours plus lourdement sur les Vénissians véritables vaches à lait est le résultat conjugué de la revalorisation des valeurs locatives décidée par l'Etat et l'augmentation des taux d'imposition de 5% que vous avez-vous-même décidé.
Une fois n'est pas coutume, ce rapport fait l'objet d'un point d'accord entre vous et nous. Il s'agit de l'inquiétude que fait naître la prépondérance toujours plus grande des péréquations engagées par l'Etat et donc de la dépendance, sans cesse accrue, des municipalités aux décisions prises par le Parlement dans sa loi de finance avec son lot d'incertitudes et sa vision réduite à 6-8 mois (du fait des délais d'approbation) qui limite toute anticipation des municipalités. Une tendance qui va encore s'accroitre dangereusement avec la folie de la suppression de la taxe d'habitation promise par le nouvel exécutif. Les municipalités n'avaient vraiment pas besoin de cela, tant ce processus conduit à affaiblir toujours plus leurs capacités de décision et de gouvernance.
Pour ce qui concerne les dépenses de fonctionnement
Si à vous lire, les efforts de rationalisation menés par la municipalité se concrétisent par une baisse des dépenses de fonctionnement, une part non négligeable est également due à des facteurs extérieurs à votre gestion tels que la baisse des coûts des énergies ou la baisse prolongée des taux d'intérêts.
Cette rationalisation passe également par une baisse de la masse salariale et une baisse des subventions aux associations sans que soit exercé un réel discernement de votre part sur des critères objectifs et transparents. Il en résulte des modalités d'attribution et de répartitions qui restent très douteuses pour nombre d'associations vénissiannes. Ceci dit, tous ceux qui portent cet effort seront heureux d'apprendre que dans le même temps les indemnités des élus restent inchangées et que les indemnités des maires-adjoints et conseillers font l'objet d'un dépassement des crédits ouverts de près de 9.500 € sur cette année. Pour information du public, et peut-être de certains élus de la majorité, il est bon de rappeler que les élus de l'opposition sont exclus de toute indemnité et de toute cotisation retraite.
Pour le reste, il faudrait faire une analyse très détaillée de ces comptes, mais étant donné le temps qui nous est imparti, cela est totalement impossible. Pourtant, il existe des zones d'ombre tel que par exemple dans la rubrique "Actions de formation des élus" où il est assez surprenant de constater que 10 élus de la majorité ont suivi, sans doute avec une grande assiduité, une formation sans libellé et peut-être sans objet… (page 154 du Compte administratif) ?
Enfin, nous souhaiterions savoir ce qu'il en est du taux d'absentéisme du personnel de la ville. Car il s'agit d'un gisement non négligeable d'économie de dépenses de fonctionnement comme l'avait très justement pointé la Chambre Régionale des Comptes dans son rapport de 2013 alors que je n'ai pas cessé de le dénoncer en vain depuis 2008. Ce taux était alors de près du double de la moyenne nationale pour les collectivités. La chambre régionale avait tout de même dénombré un total de quelques 52.127 jours de travail ainsi chômés, soit un coût pour la collectivité de 3,9 millions d'euros. Or, je tiens à souligner encore une fois qu'un tel taux d'absentéisme a non seulement un coût financier exorbitant, mais également un coût humain inacceptable. Ce coût humain ayant lui-même un effet destructeur bien au-delà de celui chiffré par la cours des comptes. En effet tout le monde peut imaginer la perte d'énergie que sous-tend l'écœurement des agents qui, sans aller jusqu'à être en arrêt maladie, font leur travail quotidiennement avec la boule au ventre.
Car c'est bien de cela dont il s'agit. Un absentéisme élevé à ce point est un révélateur direct de la déficience du management et de son corollaire : la souffrance au travail. En l'occurrence, pour ce qui concerne votre gestion de la ville, plus encore que de mettre en cause le management, il s'agit bien d'avantage de vous interroger sur les règles du jeu iniques que vous instillez au quotidien en tant qu'élus de par votre approche partisane et sectaire. Et il y a fort à parier que l'embauche d'un psychologue du travail pour traiter les risques psycho-sociaux, comme prévu au rapport n°17 mis au vote ce soir, ne puisse améliorer fondamentalement la situation, car ce psychologue ne pourra que traiter les effets et non la cause principale qui, selon toute vraisemblance, relève de vos méthodes en tant qu'élus.
Depuis la mise en lumière de cette déficience majeure de votre gouvernance de la ville par la Chambre Régionale des Comptes, l'évolution de ce point crucial pour l'efficacité municipal n'a jamais fait l'objet d'une communication transparente envers le Conseil Municipal. Où en est-on aujourd'hui ? Pouvez-vous nous informer sur le taux d'absentéisme en 2016 ?
Notre Groupe "Pour la victoire du bon sens à Vénissieux" s’abstiendra pour le vote de ce rapport ainsi que pour le vote des rapports 2, 3, 4, 5 et 6.